FR
Choose your language
 
Suivez nous sur
Culture

Des grands hommes à Tahiti et ses îles

Des écrivains, chanteurs, artistes, poètes, navigateurs célèbres, tous amoureux de nos îles, ont choisi d’y passer quelque temps en Polynésie française. Certains même y sont décédés.

Ils font partie du patrimoine historique polynésien contemporain et ont pour la plupart laissé des traces et des témoignages de leur vie îlienne. Ils ont été touchés par le charme, l’hospitalité et le mode de vie de nos îles. Chacun à leur manière, ils ont contribué à en faire la promotion à travers le monde.

Herman Melville (1819-1891), aventurier et écrivain américain, est le premier à avoir utilisé les mers du Sud comme cadre d’un récit littéraire (Taïpi, 1846 et Omoo, 1847). Il passa quelques mois sur Tahiti en 1841 où il arriva à bord d’un baleinier australien, puis séjourna sur Moorea.

Paul Gauguin (1848-1903), peintre français, a vécu à Tahiti à partir de 1891, puis aux Marquises, à Hiva 'Oa, les deux dernières années de sa vie. Il a vécu de nombreux déboires sur Tahiti, cherchant à fuir la civilisation. Il n’a pas été toujours apprécié des Polynésiens et en particulier des Marquisiens. Il reste un des peintres les plus influents du siècle. Sa tombe est située au cimetière de 'Atuona, Hiva 'Oa.
Le Musée Paul Gauguin sur Papeari (Tahiti) et le centre culturel Paul Gauguin à Hiva 'Oa présentent une rétrospective de la vie de ce marginal ainsi que des reproductions de certaines de ses œuvres.

Julien Viaud, alias Pierre Loti (1850-1923), officier de marine français et écrivain, a écrit en 1879 une œuvre autobiographique sur nos îles Rarahu, idylle polynésienne ou Le mariage de Loti. En vallée de Titioro, on peut se baigner dans le Bain Loti.

Robert Louis Stevenson (1850-1894), écrivain écossais, a visité nos îles sur son yacht « Cosco » lors d’un voyage dans le Pacifique à partir de 1888. Il écrivit Lettres des Mers du Sud en 1891.

James Norman Hall (1887, 1951), écrivain américain, qui a publié, avec l’écrivain américain Charles Nordhoff, les Mutinés du Bounty et the Hurricane (adaptés au cinéma), a vécu à Tahiti à partir des années 1920. Il y est mort en 1951 et est enterré à 'Ārue au-dessus de sa maison aux côtés de son épouse polynésienne Lala, décédée en 1985. Il est possible de visiter la maison où il a habité, transformée en musée et classée monument historique:
La Maison de James Norman Hall à 'Ārue.

Rupert Brooke (1887 – 1915), poète anglais, qui après un passage à Tahiti a écrit un célèbre poème « Manea » en 1914. Ce texte classique a contribué à ancrer Tahiti dans la littérature contemporaine anglo-saxonne.

Alain Gerbault (1893-1941), aviateur, héros de la guerre 1914-1918, champion de tennis et navigateur solitaire (premier français à boucler un tour du monde à la voile), a vécu 6 mois à Bora Bora en 1932. Il y est revenu en 1940. Fervent défenseur de la Polynésie, il a écrit 8 livres contre le colonialisme et sur la destruction du paradis. Mort de la malaria en 1941 à Dili (Timor oriental), son cercueil a été ramené en 1947 à Bora Bora, sur la place de Vaitāpē où a été érigée une plaque commémorative en 1951.

Marlon Brando (1924-2004), acteur réalisateur américain, a acheté l'atoll de Tetia'roa après le tournage des Mutinés du Bounty (1961). Il épousa sa partenaire du film, la Tahitienne Tarita Teriipaia avec qui il partagea sa vie pendant 10 ans, jusqu’en 1972.

Bernard Moitessier (1925-1994), navigateur et écrivain français, a vécu une douzaine d’années entre Tahiti et les Tuamotu. En 1971, il s’est installé sur un motu à Ahe où, avec sa femme et son fils, il s’est consacré à l’agriculture biologique. Il s’est également beaucoup investi dans la dénonciation du nucléaire dans le Pacifique.

Jacques Brel (1929-1978), chanteur compositeur et acteur belge, s’est retiré aux Marquises, à bord de son voilier l’Askoy, avec sa compagne, après une carrière à succès. Atteint d’un cancer du poumon, il a vécu à Hiva 'Oa les trois dernières années de sa vie. Avec son avion privé, Jojo, il rendait de nombreux services à la population. Il est enterré au cimetière d’Atuona.
Le petit centre culturel Jacques Brel de Hiva 'Oa relate la vie du chanteur aux Marquises. La chanson « Les Marquises » décrit la douceur de vivre et la force des habitants de la Terre des Hommes.

Joe Dassin (1938-1980), chanteur-compositeur franco-américain, mort à Tahiti. Il a vécu à Taha'a où il avait acheté une magnifique propriété sur une plage entre la pointe Toretorea et Tiamahana (accessible uniquement en bateau ou à pied). Une plaque au restaurant bar « le Retro » à Papeetē, commémore sa mort survenue le 20 août 1980, des suites d’une crise cardiaque.

Alain Colas (1943-1978), navigateur français, a été le premier à réaliser le tour du monde en solitaire en multicoques. En 1978, il disparaît pendant la Route du Rhum après avoir passé les Açores. Il a vécu à Tahiti à partir des années 70 où il a rencontré une Polynésienne, Teura Krause, avec qui il a eu trois enfants.

Bobby Holcomb (1947-1991), poète, chanteur, musicien, danseur, peintre, a habité Hūāhine à partir de 1976. Il y est décédé 14 ans plus tard. Impliqué dans le mouvement identitaire de renouveau culturel mā'ohi aux côtés d’autres personnalités et artistes (Henri Hiro, John Mairai...), il est un des artistes les plus connus de Tahiti et ses îles. Sa tombe se trouve au pied de la montagne sacrée Mou'a Tapu, à Hūāhine.

Paul-Émile Victor (1907-1995), l’ethnologue et écrivain français qui parcourut les régions les plus glaciales du globe pour la défense de l’environnement et des espèces menacées de notre belle planète, reste à jamais l’icône d’un homme honnête, enthousiaste, humble et pionnier de l’environnement. Il se posera pourtant un jour, et pour toujours, sous le soleil rayonnant des Mers du Sud, sur le motu Tāne à Bora Bora, et il dira de cette île : c’est « (…) la plus belle île du monde par l’équilibre des volumes, des surfaces. » Il y retrouve le nombre d’or. « (…) À Bora Bora, je me suis amusé à comparer la hauteur de la montagne à la surface du lagon, et j’ai retrouvé ce nombre d’or. Cela donne une extraordinaire impression d’harmonie. »…

close